pallium

pallium [ paljɔm ] n. m.
• 1190; mot lat. « manteau »
1Liturg. Ornement sacerdotal en laine blanche brodée de croix noires, que le pape, les primats et les archevêques portent autour du cou.
2(1832) Antiq. rom. Manteau d'origine grecque.
3(1894) Cortex cérébral des animaux supérieurs.
Manteau d'un mollusque, qui recouvre la masse viscérale et sécrète coquille, plaques ou tubes ( palléal).

pallium nom masculin (latin pallium) À Rome, manteau d'origine grecque formé d'une pièce de laine rectangulaire. Bandelette de laine blanche, semée de croix noires, que portent, en certaines occasions, le pape et les archevêques métropolitains.

⇒PALLIUM, subst. masc.
A.ANTIQ. Manteau des Grecs, adopté par les Romains, formé d'un grand carré ou rectangle de laine, qu'ils drapaient de différentes façons. Tertullien paraissant au milieu du groupe, vêtu, selon son usage, en philosophe, avec le pallium sur le dos (FLAUB., Tentation, 1849, p.252). Des coulisses, sortaient des femmes et des hommes, vêtus de tuniques, de chlamydes, de pallium aux amples plis (E. DE GONCOURT, Faustin, 1882, p.116).
P.métaph. Ces deux grands hommes [Molière et Corneille] (...) n'ont jamais manqué de ne faire discourir leurs personnages que sur des intérêts, sur leurs passions, sur des faits, et d'une manière si profonde, que, d'un seul mot ils peignaient la passion, et couvraient le dénûment d'action sous le pallium du génie (BALZAC, OEuvres div., t.1, 1830, p.384).
B.LITURG. CATHOL. ROMAINE. Bande de laine blanche, en forme de cercle duquel pendent deux bandes verticales, ornée de six croix noires, que portent par-dessus leurs habits pontificaux le Pape, les archevêques dont elle est l'insigne distinctif, et certains évêques auxquels elle est accordée par faveur particulière. Une ville [Rome] où tout se bénit, bêtes et gens, les malades, (...) les agneaux dont la laine fait les pallium (GONCOURT, Mme Gervaisais, 1869, p.177). L'évêque avait besoin de Jésuites pour obtenir le pallium d'archevêque (FABRE, Lucifer, 1884, p.275):
1. Le consistoire public est l'assemblée générale des cardinaux (...) pour donner le pallium [it.ds le texte] à un archevêque, ou pour déclarer la béatification de quelque saint...
STENDHAL, Rome, Naples et Flor., t.2, 1817, p.380.
C.ANAT. Synon. de cortex cérébral. L'écorce cérébrale, appelée encore «pallium» ou manteau, est la couche de substance grise qui enveloppe la substance blanche des hémisphères cérébraux (Encyclop. Sc. Techn. t.4 1970, p.700):
2. La portion ventrale [du télencéphale] est faite de structures massives rassemblées sous la dénomination de noyaux de la base, tandis que dans la région dorsale d'abord très mince, le pallium [it.ds le texte], se développent chez les Reptiles et surtout chez les Mammifères, des nappes de neurones à disposition superficielle, séparées des cavités ventriculaires par une couche de plus en plus épaisse de fibres nerveuses.
Encyclop. univ. t.8 1970, p.313.
Prononc. et Orth.:[]. LITTRÉ, DG, PASSY 1914, BARBEAU-RODHE 1930, WARN. 1968 [-ll-]; Pt ROB., Lar. Lang. fr. [-l-]. Vx [-] ds FÉR. 1768 et FÉR. Crit. t.3 1788. Att.ds Ac. dep. 1694. Ac. 1935: ,,on prononce les deux l``. Au plur. des palliums. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 pallïun «ornement sacerdotal» (GEOFFROI GAIMAR, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 1045); 2. 1832 «nom que les Romains donnaient à un manteau d'origine grecque» (RAYMOND); 3. 1894 «cortex cérébral» (TESTUT, Traité d'anat. hum., t.3, p.1248). Empr. au lat. pallium «pallium, manteau grec; manteau, toge».

pallium [paljɔm] n. m.
ÉTYM. 1190; pallion, v. 1138; lat. pallium « manteau » (→ aussi Pallier).
1 Liturgie. Ornement sacerdotal, constitué par une bande de laine blanche brodée de croix noires, qui se porte autour du cou à la manière d'un collier, l'une des extrémités pendant sur la poitrine, l'autre sur le dos. || Le pape, qui porte de droit le pallium, accorde cet insigne aux archevêques, aux patriarches et parfois même à de simples évêques.
2 (XIXe; sens repris au lat.). Antiq. rom. Nom que les Romains donnaient à un manteau d'origine grecque pour le distinguer de la toge.
3 (1903, Rev. gén. des sc., no11, p. 621; cf. angl. pallium, 1890). Anat. Se dit du cortex cérébral des animaux supérieurs (qui recouvre le cerveau comme un manteau).Spécialt, zool. Membrane recouvrant les hémisphères cérébraux (poissons).
COMP. (Du 3.). V. Néopallium.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pallium — • A circular band about two inches wide, worn about the neck, and having two hanging pendants Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Pallium     Pallium      …   Catholic encyclopedia

  • Pallium — (Christianisme)  Cet article concerne le vêtement liturgique. Pour le vêtement de l Antiquité grecque, voir Pallium (Antiquité). Pour la forme primitive du cortex cérébral, voir Pallium (anatomie). Le pallium est un ornement liturgique… …   Wikipédia en Français

  • Pallĭum — (lat.), bei den Römern ein weites, mantelähnliches Oberkleid, gewöhnlich von weißer Farbe, wie es die Griechen trugen; dann überhaupt soviel wie Decke, Hülle, Mantel, insbes. Krönungsmantel. Pallium. Im katholischen Kultus heißt P. insbes. ein… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Pallium — Pal li*um, n.; pl. L. {Pallia}, E. {Palliums}. [L. See {Pall} the garment.] 1. (Anc. Costume) A large, square, woolen cloak which enveloped the whole person, worn by the Greeks and by certain Romans. It is the Roman name of a Greek garment. [1913 …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pallium — (Latin) Among the Romans this word signified a cloak, but in the 8th century it was applied to a long band of white linen, about 2 in. to 3 in. wide, which encircled the shoulders, the two ends hanging down before and behind, as low as the bottom …   Dictionary of the English textile terms

  • pallium — PALLIUM. s. m. Mot latin qui est passé en françois. Une bande de laine blanche qui est semée de croix noires, & que les Archevesques portent en de certaines ceremonies par dessus les habits Pontificaux. Le Pape envoye le Pallium aux Archevesques …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Pallĭum — Pallĭum, 1) (röm. Ant.), weites wollenes, gewöhnlich weißes Oberkleid für Männer, bes. wie es die Griechen trugen, welche daher in Rom Palliati, im Gegensatz von Togati (Römer), genannt wurden; daher hieß in Rom auch eine Komödie Palliata, wenn… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pallium — Pallĭum, bei den alten Römern ein weiter Überwurf für Männer nach griech. Art; in der kath. Kirche der weißwollene Kragen der Erzbischöfe, vom Papst gegen Zahlung einer Taxe (Palliengelder) verliehen und Vorbedingung zur Ausübung der erzbischöfl …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Pallium — Pallium, Mantel, Oberkleid, bei den Griechen und Römern gebräuchlich. Jetzt versteht man darunter jenen weißen wollnen mit 2 rothen Kreuzen gestickten Kragen, welchen die Bischöfe über ihrem geistlichen Ornat tragen und der ihnen vom Papst bei… …   Damen Conversations Lexikon

  • Pallium — Pallium, lat., Mantel; erzbischöfliches p., besondere Auszeichnung der Erzbischöfe, eine weißwollene mit Kreuzen durchwirkte Binde, welche ringförmig die Schultern umgibt, und von welcher 2 Bänder, vorn und hinten, herabhängen; von den 4… …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.